AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rp Tib

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-stupid-life.forums-actifs.com
Nevada
J'ai posté : 498 hiboux, et me suis inscrit le : 22/04/2012

Ma Carte de Chocogrenouille
épouvantar:
patronus:

MessageSujet: Rp Tib  Ven 16 Déc - 18:07

Discussion du soir, bonsoir
Tibus T. Tagel & Charlotte P. Deauclaire
Les discussions auraient pu paraître totalement étranges à quelqu'un qui ne les connaissaient pas. Raconter les déboires, les manigances de Tib ou ses mauvaises histoires, tout ce qu'il lui racontait était loin d'être banal. Sa vie était très mouvementé, bien plus que celle de Charlotte qui passait le plus clair de son temps en cours, à bosser ou encore en salle de retenue après s'être retrouver dans une mauvaise situation. Remarquons que cela faisait un moment qu'elle n'avait pas été punis pas un professeur ou par le concierge, elle semblait s'être calmé pour le moment. C'était un exploit, mais ne crions pas victoire trop vite, on ne pouvait pas savoir ce que l'avenir lui réserverait. Charlotte ne cherchait pas à être en retenue, elle n'était pas une mauvaise élève ou un vilain garnement qui faisait ça pour le plaisir, disons qu'elle se trouvait souvent au mauvais endroit au mauvais moment. Ou qu'elle avait des idées vachement stupides. Ou qu'elle n'était pas du tout doué, ni dans l'élaboration de ses plans foireux, ni dans leur réussite Comme aller dans la forêt interdite en pleine nuit, la dernière bonne idée qu'elle avait eu qui avait faillit tourner mal. Ils s'en étaient sortis, avec quelques frayeur et on somnifère pour le concierge, mais dans l'élaboration du plan, Charlotte n'avait pas penser que les choses se passeraient ainsi. Elle était loin d'être méchante, bien au contraire elle était gentille, la petite. Elle débordait d'énergie, de loyauté, bref une vrai poufsouffle. Mais Charlotte savait très bien qu'elle était trop gentille parfois. Comme accepter de se mettre dans un placard, pour faire plaisir à Tibus. Oui elle n'en revenait toujours pas d'avoir accepter. Mais c'était dit, elle ne reviendrait pas sur sa parole. Bon après tout, rendre service c'était son truc. Si jamais il venait lui demander de l'aider à cacher un cadavre, elle le ferait sans aucun doute, même si elle aurait posé pleins de questions avant d'accepter. Ce serait une bien étrange situation à vivre pour les deux amis. Elle espérait qu'il ne lui demande jamais une chose pareil, parce que ça ferait de lui un meurtrier. Après si c'était pour cacher quelqu'un d'endormis, elle l'aiderait c'est certains. C'était bien la particularité des poufsouffle, ils étaient loyal. Si on leur donnait notre amitié, il était certain qu'ils vous en redonneraient en échange et seraient toujours là pour vous. après il fallait savoir à qui la donner, mais parmi tout les élèves qu'elle connaissait de sa maison, tous se laissaient vivre sans poser trop de question. Leur faire du mal serait très méchant. Parce qu'aucun des poufsouffle de sa connaissance n'était foncièrement mal intentionné. Même Tib à qui on pouvait parfois faire des reproches concernant son rapport avec les filles. Il était cool comme gars, amusant et très gentil.

Charlotte ne disait pas ça parce qu'ils étaient très proche. Bon peut-être aussi un peu, elle le connaissait bien après tout. C'était son pote, comme un grand frère. Les engueulades, les fou rires, les emmerdes, les discussions longues du soir, ils en avaient vu passer. Cependant aucun des deux amis n'avaient rencontrés la famille de l'autre. Les parents de Charlotte seraient sans doute très heureux de faire connaissance avec le jeune poufsouffle, ils connaissaient bien Aemon déjà. Mais sans aucun doute se diraient-ils que leur fille devrait avoir plus d'amies filles. Déjà qu'ils étaient très préoccuper de comment avait tourné Lucy, la seule enfant qui leur restait passait son temps à traîner avec des garçons sans être intéressé par eux. Certes ils ne pensaient pas que Charlotte soit attiré par les filles, elle les avait rassuré là-dessus, mais parfois ils s'amusaient à lui poser des questions sur des potentiels amoureux à Poudlard. C'était l'âge normalement où on apprenait ce genre de chose, bien que l'école de magie ne tolérait pas forcément ça. Et Charlotte soupirait quand elle les voyait faire ça, mais n'ayant plus de nouvelles de sa grande sœur, ses parents avaient parfois besoin de détendre l'atmosphère. Alors ils l'embêtaient cherchant des informations. Charlotte s'en amusait parfois, les faisant marché, mais en général quand elle faisait ce genre de chose, ça durait le temps des vacances avant qu'elle leur avoue que c'était faux. Leur famille avait beau être dissoute à cause de Lucy partis rejoindre le camp du seigneur des ténèbres, lorsqu'ils se retrouvaient c'était un peu la fête et chacun s'amusait à se taquiner mutuellement, sans être méchant. Elle adorait ses parents bien sûr comme tout les enfants. Sa mère serait sans doute ravis qu'elle ramène un garçon à la maison, qui ne serait pas Aemon, leur voisin, mais Charlotte avait peur qu'elle se fasse des films par rapport à sa relation avec Tibus. Ils étaient potes, comme des frères et sœur, mais vous savez comment peuvent être les mères parfois. D'ailleurs la rousse aurait adoré rencontré celle de son ami, pour voir à quoi elle ressemblait et la connaître. Elle était sûre que c'était une femme adorable et très gentille. Mais il ne lui en parlait jamais ou très rarement. Il faudrait un jour qu'elle lui demande de la rencontrer. En fait elle serait sûrement émerveiller devant la femme qui avait mit au monde son ami, parce que ce serait un privilège. Très peu de personne était aussi proche du blond que Cab et Charlotte. Sans doute que le serpentard avant déjà rencontré Maman Tib, il faudrait que la rousse lui demande comment elle était. Oui ce serait une bonne question à poser. Peut-être un jour elle aurait le droit de la voir, Charlotte était sûr qu'elles s'entendraient bien.

Mais rien n'était joué pour le moment et le sujet de leur discussion tournait autour de Télia comme bien souvent. Pas une conversation n'avait pu avoir lieu sans qu'il parle au moins une fois de la serdaigle. Depuis qu'ils étaient sortis ensemble en cinquième année, Charlotte en entendait parler à chaque fois qu'ils se retrouvaient ainsi pour discuter. Lorsque son ami et la brune étaient ensemble, la rousse n'avait pas vraiment eu l'occasion de fréquenter Télia, ce qu'elle regrettait un peu. En même temps pour la poufsouffle cela n'avait pas été une période facile, sa soeur ayant décidé de devenir une mangemorte sans donner plus d'explication, sans doute en considérant que son père moldu lui était inférieur. Attristé, Charlotte n'avait pas vraiment pris le temps de connaître la serdaigle, ni même d'être un soutien pour elle dans la relation qu'elle entretenait avec Tib. La rousse ne connaissait donc la brune qu'à travers les dires de Tib, qui étaient beaucoup plus agréables à écouter que lorsque Caleb en parlait. Parce que le serpentard n'aimait pas la serdaigle, ou alors il ne voulait simplement pas que son pote puisse être fidèle avec une fille et arrête de courir les donzelles avec lui. Il pouvait bien parlé, il était sortit avec une fille cette année, une nouvelle arrivée en début d'année. Bon ça n'avait pas marché pour eux, mais quand même il avait été fixé pendant un temps. Quoiqu'il en soit Charlotte ignorait pourquoi Cab n'aimait pas Télia, elle n'avait jamais posé la question au serpentard, avec qui elle était en contact par l'intermédiaire de Tib. Du coup lorsque les deux amis avec leur longues discussions, elle écoutait attentivement tout ce qu'elle pouvait apprendre sur la serdaigle. Si un jour, le blond se rendait compte qu'en la laissant partir, il avait fait une connerie et qu'il se remettait avec elle, Charlotte n'arriverait pas sans information. Mais cette histoire était loin d'arriver à son terme, avec une fin heureuse. Pas pour le moment.

Parce que la serdaigle avait remuer le cerveau de Tib en lui posant un ultimatum. Le poufsouffle devait être complètement perdu dans sa tête et avait donc décidé d'en parler à Charlotte. Mais alors que celle-ci pensait qu'ils leur restaient du temps pour trouver une solution, il lui balança qu'il ne restait que six jours pour en trouver une. Vraiment ? Il aurait put lui dire ça avant, d'autant qu'en cet instant précis même si Charlotte avait une solution parfaite à la situation, Tib n'apprécierait pas forcément sa réponse. Elle savait très bien que lui dire de foncer dans les bras de Télia, ne lui donnerait pas satisfaction et en même temps, l'ultimatum avait dû agir comme un coup de fouet sur le cerveau du blond. Parce que maintenant il devait se demander ce qu'il souhaitait vraiment. Les greluches ou Télia. ET il avait dû passer six jours à se poser des questions, à trouver une réponse adéquate, trouver quelque chose. Mais s'il venait lui en parler après tout ce temps c'est qu'il n'avait rien pu formuler de correcte dans sa tête. Blasé et agaçée, Charlotte lui répondit que Tib savait très bien ce qu'elle en pensait de tout ça, mais que comme cette solution ne lui suffirait pas il fallait trouver quelque chose qui convienne au deux partis. Et la réponse ne se fit pas attendre. Il n'y avait pas de solution pour qu'elle sorte avec lui et qu'il puisse continuer avec ses poufs. Pardon ? Charlotte fronça les sourcils. Ses cheveux virèrent au rouge sombre. Autant elle ne disait rien sur son déboires sexuels avec les autres filles, parce que ce n'était pas ses affaires, mais vu qu'il lui avait demandé son avis dans cette histoire, elle ne pouvait pas ne rien dire. Parce que si elle avait bien comprit, il voulait sortir avec Télia et pouvoir coucher avec d'autres filles à côté. Non mais il devait blaguer ... La serdaigle n'accepterait jamais ça. Personne n'accepterait ça à moins que les deux parties décident d'un commun accord que l'un comme l'autre soit leur plan cul. Mais dans ce cas tu ne sortais pas avec la personne. Enfin c'était logique, mais pas dans le cerveau de Tib apparemment. N'en pouvant plus, elle lui fit une pichenette sur le front. Un geste totalement stupide. « Tu t'écoute parler des fois ? » demanda-t-elle avec une voix calme où on pouvait sentir l'agacement. Elle secoua sa tête afin que la couleur parte. Bon après tout, c'était Tib. Elle reprit : « Si t'essaye pas Tib de lui proposer une compromis, tu pourras pas savoir ce qu'elle en pense. D'autant que si tu lui donne pas une réponse de ce que j'ai compris, c'est comme si tu renonçais à elle. Et je suis pas sûre que tu sois prêt à la laisser filer. » Charlotte en était certaine, il ne trouverait pas de solution, éviterait Télia pendant un moment en espérant que ça passe cette histoire d'ultimatum. Rebondissant sur sa dernière phrase, comme pour retrouver un peu de bonne humeur, elle lui balança : « Et on est pas toutes compliqués. Regarde je ne le suis pas moi. Ou alors je suis pas une vraie fille. » Elle sourit.

Mais la situation entre Télia et Tib restait dans la tête de la poufsouffle parce qu'elle n'avait pas forcément réussit à l'aider. Le blond était toujours porté sur le sexe, il n'y avait que ça qui comptait pour lui dans la vie et Charlotte ne pouvait pas forcément comprendre ce ressentis, étant toujours vierge. Non pas que cette situation lui pose problème, elle attendait simplement que quelqu'un puisse la mettre suffisamment en confiance pour ça. Tib ne semblait pas forcément comprendre ce ressentis, enfin à chaque fois qu'ils en parlaient, même s'il tenter de savoir pourquoi son amie ne goûtait pas au plaisir de la chair, il n'arrivait pas à saisir. C'était tout pour lui. Abandonner les greluches seraient beaucoup trop difficile pour lui. Bon on va dire greluche, celles qui se laissent faire sans trop protester, parce que sans doute que dans toutes celles avec qui Tib avait eu des relations, il devait y en avoir des respectables qui ne se laissaient pas faire aussi facilement. Charlotte ne comprenait pas son adoration pour le sexe, parce qu'elle n'y avait pas goûté peut-être, alors Tib la taquinait là-dessus sachant que cela la mettait mal à l'aise. Elle ne lui en voulait pas. Cela ne venait pas de lui, mais d'elle face à son corps. Charlotte en parlait rarement de ce qu'elle n'aimait pas chez elle, ni à sa mère, ni aux garçons qu'elle fréquentait. Elle gardait ça pour elle et c'était très bien ainsi. Bien sûr tout comme Aemon, Tib le savait. Alors ils parlèrent de coucher avec une miss sorcière. Et une chose en entraînant une autre, le blond lui proposa de l'aider à accomplir la mission de réussir à coucher avec l'une des femmes les plus belles au monde. C'était un fantasme masculin, qu'il n'était pas le seul à avoir et Charlotte se prit au jeu en lui disant qu'elle ne refuserait peut-être pas, même si cela s'avérait difficile dû à sa timidité, son don qui ferait n'importe quoi, bref ce ne serait pas chose aisée. Tib lui proposa même un plan à trois. Il était fou, il s'emportait un peu trop pour le coup. Charlotte le lui fit remarquer par une réplique toute prête. Pas sûr qu'il l'ait écouté, sans doute devait-il réfléchir. Tibus voulait pouvoir avoir ce genre d'expérience un jour. Oui bah s'il voulait, qu'il ne compte pas sur la rousse pour ça. « Vous avez qu'à trouver une fille avec Cab et vous la partager pour une nuit. » dit-elle avec un petit sourire moqueur. Les deux garçons avaient sans doute dû se voir déjà nu, mais coucher ensemble, ce serait sans doute nouveaux pour eux. Et la situation faisait bien rire la métamorphomage. Même si Tib en ce moment-même ne devait pas penser à la même chose.

Changement de sujet. Moins grave et beaucoup plus amusant. Noter les garçons pour Charlotte et les filles pour Tib. C'était une expérience nouvelle pour la rousse, qui n'avait pas l'habitude de faire ça. Quant au blond, il le faisait constamment. Elle balança plusieurs prénoms de filles qu'elle connaissait, curieuse de savoir la réponse. Il plaça quelques commentaires parmi ses réponses et Charlotte l'imita lorsque ce fut son tour. C'était très étrange non seulement de noter des garçons qu'elle connaissait, mais certains dont elle était proche. Parce que Tib lui avait parlé d'Aemon ou de Mathéo ou encore de Caleb. Les autres ce n'était pas la même chose. Vu comment elle avait été gentille dans son honnêtement, il y avait peu de chance que ça lui retombe dessus. Charlotte se demanda alors ce que cela ferait si Tib notait des filles avec une autre fille homosexuel. Perturbante situation ? Tel était la question. Bon elle ne connaissait aucune femme qui penchait de ce côté donc elle ne pourrait pas savoir pour le moment, mais ce serait intéressante. Mais Tib n'avait pas fini avec ses questions et lui demanda alors quel était son idéal masculin. Charlotte ne savait pas ce qu'elle devait répondre, son cerveau n'avait jamais réfléchis à la question. La poufsouffle se laissait porter de ce côté là, faisait confiance en son cœur. Et puis se contenter d'un certains types de garçon ce serait peut-être perdre l'homme de sa vie par mégarde. Alors elle lui donna une seule information. Le garçon devait être grand, plus grand qu'elle, chose qui n'était pas difficile. Tibus rigola et lui demanda alors comment il pouvait lui trouver quelqu'un avec aussi peu d'information. Charlotte ouvrit des yeux ronds à nouveau. Son pote voulait lui trouver un mec ! Depuis quand cette pensée lui était arrivé dans l'esprit ? Il n'avait jamais pensé à le faire avant, peut-être que demain il aurait oublié de penser à accomplir cette mission. Mais au fond d'elle la poufsouffle trouvait ça adorable de sa part. Ce ne serait pas facile, malgré tout si Tib voulait se lancer le défi, qu'il le fasse, elle était curieuse de ce qu'il pourrait lui trouver. Alors elle répondit franchement. « Un mec gentil, attentionné, qu'il soit beau quand même. En vrai j'y ais jamais réfléchis. Je me dis que quand je rencontrerait ce garçon, ça fera un déclic. » Sans doute allait-il la trouver stupide de penser ainsi, mais c'était ce qu'elle voulait.

Mais en attendant, comme elle lui avait posé précédemment, Tib aimerait qu'elle lui donne une note. Franchement c'était pas forcément facile à faire, mais elle lui donna quand même la note de huit, note correcte. Et il en avait l'air tout content. Certes comme elle lui fait rappeler, le fait de ne pas lui sauter dessus toutes les cinq minutes aidait beaucoup à avoir une note haute. Au final ce jeu des notes n'était pas que baser sur le physique pour la poufsouffle parce qu'elle avait noté aussi en fonction de certaines caractéristiques. Mais si on prenait certains exemple, une voix pouvait être attendrissant, un geste, une phrase, donc pouvait facilement faire remonter la note. Et pour Tib c'était le fait de ne pas être complètement en chien dès qu'il était avec elle. Charlotte lui posa alors une ultime question. Elle voulait savoir ce qu'il en était pour Télia. Parce qu'elle n'avait pas osé dans un premier temps, mais la discussion s'enchaînant, la tentation avait été trop forte. Tibus n'avait pas apprécié. Il ne lui donnait pas de note, ni haute ni basse, elle n'en avait tout simplement pas. Le jeu c'était terminé ainsi. Charlotte avait réussit à piéger Tib, lui disant que s'il ne lui donnait pas de note c'était soit qu'elle était au-dessus de tout, soit en dessous. Mais le poufsouffle, peut-être agacée lui donna une seule information : Télia n'avait pas de note basse. Alors elle était au dessus de tout et cela confirmait les ressentis que Charlotte avait. La rousse le lâcha avec cette question et sans doute Tib lui en était reconnaissant. Il lui sourit. Mais ce ne serait que partie remise, un jour elle lui ferait avouer. Pas la note, mais qu'il était quand même attaché à Télia. Peut-être que si Charlotte insistait tant que ça, c'est parce que quand la serdaigle et le poufsouffle étaient en couple, elle n'avait pas pu faire attention à comment se passer leur relation. Trop dans son monde, il semblait pourtant clair que les deux ex avaient toujours un attachement l'un pour l'autre et ce serait dommage que leur histoire s'arrête. La rousse les aiderait, comme elle le pourrait.

Curieux, Tib lui demanda si les poils d'en bas changeaient comme ceux d'en haut. Charlotte gêne vit ses cheveux changés de couleur. Elle ne se retrouvait pas nue toutes les cinq minutes, ni devant d'autres personnes. Pour vérifier ça, il faudrait qu'elle tente de le faire devant son miroir un de ses jours, mais surtout pas devant Tibus. C'était du gros délire. Certes, lui ne se gênait pas pour le faire. Il fallait s'amuser de la situation et ne pas être trop gêné non plus. Bien que peu à l'aise dans son petit corps, Charlotte était quand même quelqu'un de joyeux. Ne se laissant pas abattre par la question indiscrète de Tibus, elle lui rétorqua que lorsqu'elle se mettrait nue devant lui, il pourrait vérifier. Elle était certaine que ses cheveux changeraient de couleur, si elle se trouvait à poil devant son ami. Mais bon ce jour-là elle aurait fait quand même beaucoup de chemin, pour réussir un tel exploit. Ce n'était pas tout de suite que cela arriverait. Tibus ne comprenait pas forcément pourquoi elle était si mal avec elle-même. Charlotte tenta de lui expliquer, parce qu'il ne comprenait pas pourquoi elle ne faisait pas la même chose que lui, c'est-à-dire se mettre nue dans la salle commune. Mais la métamorphomage lui avait peut-être répondit trop froidement, car il demanda de se détendre, avant de rire à nouveau. Complexer à cause de Tib ? De voir son corps parfait, comme il disait ? « T'as trouvé Tib, je complexe à cause de toi ! » dit-elle en rigolant à son tour. Cela faisait du bien de rire, de penser à autres choses qu'aux cours, aux amours et aux divers problèmes que cela amené. Ouais ils s'amusaient bien tout les deux.

Si bien qu'il lui proposa de faire des affiches, à placarder partout dans Poudlard -même si elle réussit à le convaincre de faire seulement ça dans la salle commune. Des affiches de la déesse du sexe, c'est-à-dire elle et du justicier du sexe, lui. Ils étaient fou. N'importe qui, rentrant dans la salle à ce moment-là aurait cette réflexion. Mais si on les connaissait un minimum, c'était totalement normal pour eux. Qui dit affiche, dit dessin. Elle lui demanda alors d'aller chercher des feuilles dans le dortoir d'Aemon, vu que son ami d'enfance en amenait partout avec lui. Il avait d'ailleurs développer une technique de drague par rapport à ça, en proposant aux femmes de les dessiner nue. Bon certes il dessinait bien, mais ce genre d'entraînement de nu, finissait régulièrement dans un lit. Bref, bref. Tib s'en alla, sur les ordres de la rousse qui attendit patiemment. Lorsque son ami fut revenus, feuilles et crayons à la main, il lui balança qu'Aemon était un coquin. Presque comme un reflexe, Charlotte lui demanda pour quel raison il disait ça, ce qui fit pouffer Tib. Ouais elle aurait peut-être dû ne rien dire, ne rien en avoir à faire, mais la vilaine curiosité l'avait emporté surtout quand on parlait de son ami d'enfance. Alors le poufsouffle lui répondit que dans la commode d'Aemon il y avait des photos de femmes à poils. « Ha ...  » Pas certaines de vouloir savoir ça, Charlotte n'y pouvait rien. Et puis c'était pas ses affaires après tout, non ? « Ouais bah que veux-tu j'imagine que ta commode doit être presque pareille. » dit-elle en rigolant à son tour. Truc de mec tout ça, les filles avaient leur cerveau. Mais trêve de bavardages, il était venu temps de dessiner. Charlotte commença à tracer des lignes sur le papier pour représenter les personnes. Elle lui demanda soudain pourquoi il voulait qu'elle lui dessine un marteau dans les mains. Tib ne savait sans doute même pas pourquoi il avait souhaité ça. Il commença à réfléchir, pendant que Charlotte continuait à dessiner. Entre Aemon et elle ce n'était pas elle la dessinatrice, mais bien son ami d'enfance qui souhaitait faire tatoueur de sa vie. D'ailleurs la rousse s'en était laissé faire quelques un dans le salon que tenait les Davis. Ils était discrets et ne bougeait pas contrairement à certains tatouages magiques. Mais peut-être qu'à force de voir Aemon dessiner, elle avait commencer à savoir comment faire. Elle entendit la réponse de Tibus qui lui demandait simplement au final de le dessiner avec une cape rouge, levant le bras. Elle releva la tête et sourit. Puis elle repartis dessiner les corps de chacun. Quand soudain une question lui vint tandis qu'elle était en train de tracer sa poitrine. Dessin réaliste ou non ? Gros seins ou pas ? Question existentielle, tout à fait. La réponse de Tib ne se fit pas attendre et il lui demanda alors si elle voyait gros seins dans le sens pastèque ou belles pommes. Réfléchissant, Charlotte mordit le bout de son crayon. « Bonne pomme tu vois, ça fait plus élégant je trouve. » et Charlotte continua à griffonner.

Après dix bonnes minutes, Charlotte releva la tête de son dessin, qu'elle avait finalement fini. Ce n'était pas trop mal finalement ce qu'elle avait réussit à faire. Certes c'était fait au crayons gris et aux crayons de couleurs, quelques traits devaient encore être gommé, mais c'était pas mal. Il ne restait plus qu'à mettre les titres et à les dupliquer. Ou alors ils pourraient très bien mettre une seule affiche, ça pourrait marquer les esprits, faire se regrouper les élèves autour de leur chef d'oeuvre. Vu que le format était assez grand, ce serait pas mal. Ils étaient fou d'oser faire ça, mais c'était très amusant. Le dessin mériterait tout de fois d'être encré, mais il fallait déjà l'approbation de son ami. Charlotte gomma quelques traits et montra le résultat à Tib. « Aemon dessine mieux que moi, mais j'espère que ça ira. » Elle lui tendit la feuille et sourit.

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
 
Rp Tib
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy stupid Life : nevada Graphisme :: Administration :: Autre-
Sauter vers: