AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 C. Kennedy Cook ☆I don't want a be stupid girl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-stupid-life.forums-actifs.com
Nevada
J'ai posté : 532 hiboux, et me suis inscrit le : 22/04/2012

Ma Carte de Chocogrenouille
épouvantar:
patronus:

MessageSujet: C. Kennedy Cook ☆I don't want a be stupid girl  Mer 8 Mai - 15:47

C. KENNEDY COOK

« T’as buté mon pote... et... je suis Cook... JE SUIS COOK ! »
▬ Skins



identité

NOM : Cook
PRÉNOM(S) : Charlotte Kennedy
DATE DE NAISSANCE : 11 février 2079
À : New York
ÂGE : 20 ans
NATIONALITÉ : Américaine
ANNÉE D’ÉTUDE : Deuxième année
SIGNE PARTICULIER : Appeler moi Cook, Ken, C. ou Chacha à vous de voir aucun ne me plaira dans tout les cas.

► personnage inventé
► Célébrité choisie : Freya Mavor
► Groupe et Club : Platine et Athlétisme

Crédits : ©️ Shya (icons) || ©️ XOXO (avatar)



HISTOIRE

« ll y a deux histoires : l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète,
où sont les véritables causes des événements. »

— Balzac.


Je sais que vous attendez beaucoup que je décrive ma vie depuis ma naissance jusqu'à ma mort (quoi je ne suis pas morte ? ) mais honnêtement ça ne sert pas à grande chose. Pourtant, je me sens l'inspiration de raconter tout ça .... ou peut-être pas. Dans tous les cas vous saurez certaines choses sur moi n'ayez rien à craindre.

Partie 1 : naissance et pseudo-mort
Je suis née à New York pendant des temps noirs. Oui en effet ma date de naissance reste le 11 février 2079. J'avais deux parents très aimants et déjà une grande soeur qui devait avoir trois ans de plus que moi. Quoiqu'il en soit je suis née sous le nom de Charlotte (origine française, car mes parents avaient eu leur lune de miel à Paris) Kennedy (comme le grand président qui avait été assassiné) Cook (nom de famille normal, mais qui me faisait beaucoup penser à Hook, le crochet). Je n'ai jamais vraiment adoré mon prénom complet donc je préfère qu'on m'appelle Cook, C ou Ken. Bon, certains se sont amusés à me donner le surnom de « Ckoiça » mais ils étaient un peu stupide quand même. Passons donc que je ne m'éloigne pas trop du sujet. Pourquoi je dis que tout était noir ? Parce que je suis née en pleine guerre mondiale. En réalité je suis née en avance car j'aurais dû naître un mois plus tard. Après être sortie du ventre de ma mère, les docteurs et les infirmières qui semblaient être totalement désemparés par la guerre qui faisait rage, m'ont branchés pour voir si tout allait bien. J'avais des problèmes de respiration et les machines m'aidaient à soulever mes poumons. Mais je crois être née sous le signe de malchance car le jour de ma naissance les géants ont décidé d'utiliser la nano-bombe pour détruire toute technologie y compris les engins médicaux. C'est donc avec horreur que j'ai fait un arrêt cardiaque à peine 2h après être née (quand je vous disais que j'étais déjà morte). Je ne me souviens plus évidemment de tout ça mais on me l'a raconté. Une des infirmières a tout fait pour que je vive, elle m'a fait du bouche-à-bouche et un massage cardiaque ... elle a vraiment tout fait. Finalement j'ai poussé un cri, une sorte de pleur et on m'a rendus à ma mère, dans les bras de laquelle je me suis endormis. Mes parents ont dû partir très rapidement, car les médecins étaient totalement désemparés. Et donc à l'âge de 6h je suis rentrée chez moi. La vie s'ouvrait à moi.

Partie 2 : Plan foireux bonjour
Mes parents étaient assez jeunes et tandis que les autres habitants devaient se réhabituer à vivre sans la technologie, notre famille ne subissait pas ça. Nous vivions dans le Bronx. C'était un quartier plutôt violent. Il existait des immeubles où on devait toujours prendre les escaliers, car aucun ascenseur n'avaient jamais marchés. À cause de la nano-bombe, la violence qui avait chuté au début semblait être revenue. Quelle vie ! Je n'avais à peine deux ans quand ils ont décidé de tout reconstruire. En effet la bombe avait détruit plusieurs morceaux de New York. La ville fût divisée en quatre quartier : nord, est, ouest, sud. Ce dernier comprenait en grande partie le Bronx. Je viens donc du quartier Sud, celui qui est le plus peuplé, le plus dangereux. Je ne me souviens vraiment plus de cette époque sauf le fait que j'avais un ami qui s'appelait Archange (on a des prénoms bizarres je sais) et qui vivait sur le même palier que nous. Mes parents n'étaient pas riche et je me souviens. Personne ne l'était vraiment. Je n'ai jamais compris l'enthousiasme que les gens ont connu lorsque la technologie primitive est revenue. A dire vrai je m'en fichais royalement. Bon je n'avais que cinq ans aussi. Tout semblait pour moi tellement magnifique dans ce monde. Les feux d'artifices que ma mère m'interdisait de regarder. Certaines fois avec Archange nous allions sur le toit de notre immeuble pour regarder ça. On entendait le bruit de ces feux qui pétaient dans nos jeunes oreilles d'enfants. Et les lumières tantôt rouge ou orange ou jaune. Tant de joie semblait émaner de ce quartier. Plus tard lorsque j'avais 12 ans je me souviens du collège de mon quartier. On nous avait dit que Gordon, le président, faisait tout pour nous enlever cette vermine : les clandestins. Je ne comprenais pas tout puisque pour moi cela me semblait normal de vouloir venir à New York, c'était une si belle ville. Enfin passons.

Mon histoire commence vraiment lorsque je suis allée au centre de New York, lorsque j'ai quitté mon quartier pour aller faire les magasins officiellement, j'avais environ 15 ans. Je m'étais habillé comme dans mon quartier oubliant totalement ce qu'on pourrait penser de moi. Un débardeur accompagné d'un mini-short et de collants en résille. De plus je portais de grands talons. Archange m'accompagnait. Mon meilleur ami était vraiment très mignon. Bruns, grands et complètement paumé parfois, il savait trouvé les mots pour me parler et me défendait lorsque les autres m'insultaient. Je crois que du fait de ma pseudo-mort, une part de mon cerveau est un peu mort. Non je ne suis pas autiste ou quelque chose comme ça mais les gens m'insultaient souvent, car ils pensaient que j'étais bête. Et encore si ce n'avait été que des gamins cela aurait pu passer, mais les adultes s'y mettaient aussi. Les parents d'Archange et les miens étaient bien les seuls à m'accepter. Mais je voulais leur montrer que je n'étais pas aussi stupide qu'on le pensait. J'avais entendus parler d'une académie pour les jeunes et je voulais y rentrer, quitter ce vieux lycée où les gens m'insultaient.

« Aller viens A. on va y rentrer.
_ Mais non on va se faire prendre !


Plan foireux bonjour. Mon but ? Rentrer dans l'académie pour voir si ce qu'on m'avait dit était vrai. Archange subissait ça depuis le début, mais il m'avait toujours suivi où que j'aille. Nous franchîmes le mur d'enceinte, espérant que personne ne nous attraperait. Nous aurions dû nous mêler aux élèves mais ce n'était pas si simple. Lorsque nous posâmes le pied sur la pelouse, nos coeurs arrêtèrent de battre. Nous pensions tous les deux qu'une alarme allait se déclencher. Mais rien. Soulagés, l'académie s'ouvrait à nous. Nous la traversâmes de long en large, nous cachant lorsque quelqu'un apparaissait. Mais bon tout ne se passe jamais bien je le sais. Soudain Archange eu envie d'aller aux toilettes. Évidemment ce fût facile à trouver et j'attendais qu'il finisse quand soudain une dame m'attrapa par le col de mon débardeur et me cria dans les oreilles :

« Alors, comme cela on rentre en douce ? Il est où ton compère ?
_ Aux toilettes, madame.


Je ne pouvais pas la voir, mais je savais qu'elle était vieille. Archange sortit à ce moment-là et avant même qu'il ait pu faire quelque chose, elle l'attrapa lui aussi. Elle nous amena dans son bureau et je pus voir que c'était en effet une vieille peau. Elle nous observa avant de regarder des feuilles et de prendre un stylo :

« Déclinez-moi votre identité : nom, prénom, âge, lieu de résidence et statut politique.

Archange parla le premier. Moi je cherchais à savoir ce qu'elle voulait dire par statut politique. Mon meilleur ami s'exprima :

_ Rose, Archange Daniel, 17 ans, quartier sud, sans idée fixe.
_ Cook, Charlotte Kennedy, 17 ans, quartier sud, pour le gouvernement.


Elle nous fixa alors. Ses yeux gris se tournèrent vers Archange et le fusillèrent. Elle se tourna alors vers moi et eu un sourire édentés.

_ Et que faisiez-vous là ? Fit-elle d'une voix mielleuse.
_ Euh ... nous voulions visiter ..., répondis-je
_ Visiter ? Rien que ça. Je pense que cette académie vous plaît alors. Il faudrait ... hum ... oui ... Vous pouvez partir.
_ Vous n'allez pas nous punir ?
Rétorquât Archange
_ Ho non.

Nous nous dirigeâmes vers la porte. Arrivés là je la saluais par un « Adieu » auquel elle répondit à mi-voix :

_ Ho je pense que nous nous reverrons plus tôt que vous ne pensez.

En effet quelque semaines après notre mésaventure, mes parents reçurent une lettre du gouvernement m'annonçant que je devais aller à l’académie sur le champs. Archange reçut la même et tandis que j'étais folle de joie, lui semblait l'être beaucoup moins. Mais quoiqu'il en soit jamais réussit à montrer quelque chose : je ne suis pas si stupide.

Partie 3 : Encore du temps
L'académie était vraiment comme je le pensais. Nous avions des cours tout à fait normaux, des options et le choix de participer à des clubs. Je me souviens avoir choisi le club d'athlétisme bien que je sois asthmatique due à ma pseudo-mort. Quoiqu'il en soit je me plaisais beaucoup ici. Mais je me suis vite rendu compte que les gens avaient une opinion qui n'était pas du tout la même que moi. Je n'avais que 15 ans quand je suis rentrée dans l'académie mais j'ai rapidement gravit les années pour arriver jusqu'à l'année cinq lorsque j'avais 17 ans. On m'avait dit que les gens partaient à partir de la 7e année, mais je ne voulais pas partir. J'avais peur de ce qui pouvait se passer après et puis Archange n'arrêtait pas de stagner entre la deuxième et la troisième année. Il avait bien changé depuis notre arrivée à l'académie, mais il restait quand même toujours là pour moi. C'était mon meilleur ami. Je décidais donc d'aller voir la vieille femme qui m'avait accueilli si gentille-ment lors de mon escapade. Je lui expliquais ma situation. Elle eut un sourire et me dit :

« Je comprends que tu veuilles rester à l'académie, mais il arrive un jour où nous n'avons plus rien à t'apprendre.
_ Mais j'ai des choses à apprendre aux autres. Ils me croient tous stupides de penser que Gordon fait le bien. Mais c'est un bon gouvernement avec un bon système et puis c'est un bon président.
_ Je comprend ce que tu veux, mais je ne pense pas que nous pouvons accéder à ta requête.
_ Faites-moi redoubler !
_ Les gens verront quelque chose et se douteront que tu cherches à faire quelque chose de mauvais sur eux.
_ Peut-être que les anciens sauront que j'ai redoublé, mais pas les nouveaux. Ce serait notre secret.
_ Hum ... je ne pense pas ... je suis désolée Charlotte.

Je détestais vraiment mon prénom cela semblait mielleux. Je sortis en claquant la porte. Je ne pouvais pas croire que l'académie ne voulait plus de moi. Certes j'avais encore un an avant de partir, mais je ne voulais pas. Vers la fin de l'année, je reçue une lettre de l'académie me disant que mes résultats étaient pitoyables et qu'il me fallait régresser tout de suite. Je ne sais pas si c'était ma requête qui avait été accepté ou simplement le fait que j'eusse des notes horribles, mais je compris rapidement qu'il me restait du temps à passer à l'académie.




CARACTÈRE

« Un homme de caractère n'a pas bon caractère. »
— Jules Renard.



Avant que vous vous posiez des questions je vous annonce que je vais sûrement baratiner. Je n'ai jamais été douée pour les descriptions, je suis plus douée pour, vous voyez ... les dialogues et l'action. Enfin bref passons. Je vais aller d'abord par le « je » parce que c'est tout simplement plus facile de parler de soi. Avouer que c'est un vrai plaisir tout de même que de faire du « moi, moi, moi ». Et bien sachez que je ne suis pas comme ça. En réalité changer le mot principal par Gouvernement et vous aurez ma vision. Je ne suis pas non plus une fanatique de Gordon au point de l'accrocher sur mon mur, non je lui voue juste un culte sans pareil. On peut souvent niaise. Mais non ce n'est pas vrai, voyons. Je ne suis pas stupide et je ne pense pas que le père Noël existe. J'aime les choses simples de la vie comme sauter sur un trampoline. Oui c'est bien le trampoline ! On saute, saute, saute encore et jusqu'à monter très haut. J'aime beaucoup les licornes aussi, mais je sais quand même que ça n'existe pas. Enfin ne me prenait pas pour quelqu'un de stupide. Innocente ? Non pas vraiment. Mignonne ? Ha bah si vous voulez je ne dirais pas non. Simple ? Oui là c'est parfait. Mais j'ai beau aimer les choses pas trop compliqués il m'arrive parfois de faire des choses très tordues comme passer sous une barrière alors que je pourrais passer par-dessus (bon ça signifierait grimper et ça je n'aime pas trop. Je ne suis pas une singe ou pire une araignée. Beurk) Non non attendez je ne suis pas non plus quelqu'un de précieux qui fait attention à comment sont ses cheveux etc. J'avoue que je fais attention à mon style vestimentaire même si ce n'est pas le goût de tout le monde. Passons donc à mes plans manipulations. Je suis enfin je pense, que je suis quelqu'un de relativement gentille donc je ne comprends pas pourquoi les gens voudraient me faire du mal. Je ne manipule pas vraiment mais j'ai toujours un million d'idée en tête que je veux mettre à profit. Donc je mets des plans en oeuvre pour n'importe quoi. J'adore ça ! J'adore les plan foireux, je ne sais pas comment vous expliquer c'est tellement stupide c'est vrai de faire quelque chose si ça ne marchera pas mais c'est ça qu'est génial : réussir à faire que les autres soient assez confiants pour te suivre. Enfin passons. Je crois que c'est tout pour le moment. Le mieux c'est que vous veniez me parler on verra après.






YOU & YOURSELF
Mais qui donc se cache sous le masque ?



Ton p'tit nom/pseudo : Nevada
Ton âge : 17 ans bientôt 18 :WOW:
Un ou plusieurs comptes sur le forum ? Deuxième :boogie:
Comment as-tu connu le forum ? Très longue histoire Wink
Et comment tu le trouves ? Que dire .... :content:
Quelque chose à ajouter ? Rien c'est bon Smile

Merci à toi, nous te souhaitons la bienvenue sur Weins ~ Le staff reste à ta disposition si tu rencontres le moindre problème. Souviens toi, tu disposes d'une semaine pour remplir ton dossier ; s'il te faut plus de temps n'oublie pas de le signaler. A très bientôt ♫



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-stupid-life.forums-actifs.com
Nevada
J'ai posté : 532 hiboux, et me suis inscrit le : 22/04/2012

Ma Carte de Chocogrenouille
épouvantar:
patronus:

MessageSujet: Re: C. Kennedy Cook ☆I don't want a be stupid girl  Mer 8 Mai - 15:50
Revenir en haut Aller en bas
 
C. Kennedy Cook ☆I don't want a be stupid girl
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy stupid Life : nevada Graphisme :: Administration :: Présentation faites-
Sauter vers: