AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The world of appearances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-stupid-life.forums-actifs.com
Nevada
J'ai posté : 532 hiboux, et me suis inscrit le : 22/04/2012

Ma Carte de Chocogrenouille
épouvantar:
patronus:

MessageSujet: The world of appearances  Dim 26 Mai - 9:52


The World of Appearances

« Tout jeu à ces propres règles ...
Des principes qui sont fixé depuis le début ...
Mais dans notre pays, une existence sans rôle n'a que peu de prix ...
La connexion est-elle établie ?
M'entends tu ?
Alors suis moi ! »


Tout le monde connais l'histoire d'Alice au pays des merveilles. Cette gamine qui à l'âge des enfants avaient tellement d'imagination que l'on pensé son monde imaginaire, le Pays des Merveilles crée de toutes pièces. Mais si tout ceci était réel ? Si la petite fille avait réellement vécu ses aventures ? Mais après tout, toutes les histoires comme ainsi : Il était une fois ...

Il était une fois un monde merveilleux où la paix semblait régner. Un monde où tout ce que vous imaginez peut exister. Un monde où des chat sourit jusqu'aux oreilles et disparaissent ; où les chenilles fument ; où les chapeliers perdent leur tête sous les énormes chapeaux. Dans cet endroit pourtant où tout semblait parfait, rien n'est qu’apparence. Au delà d'un magnifique costume trois pièces on trouve facilement un chapelier qui souffre, ou derrière une robe gigantesque, une reine en mal d'amour. Mais tout ça aurait put rester ainsi si seulement une jeune fille n'était pas apparut pour rompre cette mélancolie. Un jeune fille nommé Alice qui n'avait absolument rien demandé à personne et qui après suivit un lapin, qui porte une montre et ne cessait de crier "je suis en retard", tomba dans un trou. Le chapelier tenta de la kidnapper dans son grand manoir, la reine rouge voulut lui faire nettoyer son palais, le lièvre de mars essaya de l'envoyer au septième ciel, le lapin blanc lui fit perdre la tête et le chat la fit tomber à la renverse. Pourtant bien que tout ces personnages se faisaient la guerre ils avaient tous quelque chose en commun : victime d'un jeu, ils se devaient de vivre pour gagner face aux autres. Et cela aurait été facile si des pièces de Check, le monde d'à côté, n'était pas venue prêter mains fortes aux protagonistes de l'histoire. Tout cela étai trop pour la jeune Alice qui ne rêvait que de partir et de retourner dans les bras de sa charmante sœur. Mais on ne part pas si facilement de Wonderland.

Il était une fois un monde merveilleux où vos rêves et vos cauchemars deviennent réalité.
made by ℬlue ℐⅴy


Dernière édition par Nevada le Lun 27 Mai - 21:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-stupid-life.forums-actifs.com
Nevada
J'ai posté : 532 hiboux, et me suis inscrit le : 22/04/2012

Ma Carte de Chocogrenouille
épouvantar:
patronus:

MessageSujet: Re: The world of appearances  Dim 26 Mai - 10:48


The World of Appearances

« Tout jeu à ces propres règles ...
Des principes qui sont fixé depuis le début ...
Mais dans notre pays, une existence sans rôle n'a que peu de prix ...
La connexion est-elle établie ?
M'entends tu ?
Alors suis moi ! »


Tout le monde connait l'histoire d'Alice au pays des merveilles qui à l'âge des enfants avaient tellement d'imagination qu'on disait d'elle, que ce monde était créé de toutes pièces par son don pour les histoires inventées. Mais tout ceci était réel ? Si la petite fille avait réellement vécu ses aventures ? Mais après tout, toutes les histoires comme ainsi : Il était une fois ...

4 juillet 1865

Je suis tombée. Je suis tombée dans ce trou. Pourquoi ai-je suivi ce lapin blanc qui me semblait bizarre avec son costume et sa montre. ET puis, qu'est-ce qu'il avait à crier « je suis en retard ! Je suis en retard ! » ? Et depuis quand les animaux peuvent-ils parler ? Je suis tombé dans ce trou après l'avoir suivi. Et là tout était noir. J'avais peur toute seule mais j'ai vu les oreilles du lapin blanc au fond alors j'ai couru jusqu'à n'en plus pouvoir et là j'ai vu la lumière. Ce n'était pas le soleil que j'avais l'habitude de voir .C'était d'ailleurs très étrange que la lune et le soleil soient présentes pendant la journée. Totalement désemparé, le lapin m'a demandé si j'étais bien Alice. J'ai hoché la tête et il a sauté de joie avant de se transformer en une jeune fille aux cheveux roux. Je n'en cru pas mes yeux. Elle avait toujours ses oreilles de lapin sur la tête et je m'étonnais que ce soit vrai. « Bienvenue aux pays des Merveilles, LA Alice. ». Je ne dis rien pensant que ce n'était qu'un rêve, mon imagination qui me jouait des tours. Quand vous n'avait que 11 ans votre imagination toujours déobrdante. Mais j'aimerais me pincer de peur que tout soit réelle. Je n'ai pas le temps de le faire que je sens une affreuse douleur dans le pied. Je baisse la tête et aperçoit un petit loir. Je me penche vers lui et d'un coup il me sors « N'approche pas ton gros pif de moi ! Tu n'es pas la bienvenue ... ». Il se retourne vers la jeune fille et lui demande pourquoi elle m'a amené. L'ex-lapin lui répond que c'était écrit et nécessaire. Elle se tourne vers moi, me regarde des pieds à la tête et puis souris. Elle me demande de la suivre et voyant que je refuse, elle me prend par la taille et me pose sur ses épaules. Puis elle commence à courir. Je ne sais pas encore où elle m'amène, mais je ne tarde pas à le découvrir. Un manoir s'ouvre à moi. Un manoir sombre qui ne me tente pas vraiment. Dans le jardin on découvre de nombreuses roses et un homme portant un chapeau haut de forme. Je suis heureuse de pouvoir rencontrer un gentleman, mais quand il se retourne et me sourit, je sens en moi un vent glacial. Il n'a pas l'air bien méchant, mais quelque chose ne me plaît guère en lui. « Ha c'est donc toi LA Alice. Enchanté ! » Il me fait un baise-main et je lui retourne par une révérence. « Polie qui plus est ! Cela fait bien longtemps que je n'ai pas croisé quelqu'un avec de bonne manière ». Il se retourne vers le loir et à un sourire mesquin. Le lapin regarde sa montre et crie qu'il est en retard. Il me prend par le bras, m'arrachant à la contemplation de l'homme au chapeau. Je cours après lui. Je regarde partout autour de moi la faune environnante et crois apercevoir de gros yeux accompagnés d'un énorme sourire dans les feuillages, mais je n'ai pas le temps de faire bien attention que me voilà devant un palais rouge. Des gardes plats comme des cartes se jettent sur moi et me soulève pour m'amener dans un grand hall. Je vois une magnifique femme aux cheveux longs et à la robe rouge sang, assise sur un trône gigantesque. « Alice ! Alice ! Alice quelle joie de te revoir ! » Me revoir ? Je ne pensais pas la connaître. Je souris et la jeune fille rousse se retourne vers la reine : « Non mais ne m'arrêtez pas dans ma course je suis en retard ». La femme ne semble pas apprécié et fronce les sourcils : « Qu'on lui coupe la tête ! ». La lapine a un sourire malicieux : « Vous ne pouvez pas ma reine ! », « Vous croyez ? ». La jeune fille me prends à nouveau sur ses épaules et nous disparaissons sans que je sache comment. Arrivé dans un grand jardin j'aperçois le sourire à nouveau qui s'efface devant moi. Je crie « Mais attends qui es-tu ? ». J'entends une voix parmi la fumée : « Chest ».Le lapin m'amène alors dans une petite maison tout content de lui. Le loir nous suit toujours. Nous rentrons dans la maison et la jeune fille se transforme à nouveau en animal. Le lapin blanc regarde sa montre : « Pile à l'heure ». Je croyais qu'il était en retard. Une vieille femme apparaît et me voyant, se transforme en femme d'une trentaine d'année. « Tu es toujours à l'heure comme d'habitude et puis tu me ramènes toujours des invités plutôt étrange. » Nous nous dirigeons vers une table où le thé est mis et j'aperçois un chat violet assit avec un sourire énorme. Depuis quand les chats savent sourire ? Deux petits nains assez grassouillet se dispute une tarte à la myrtille et dans le coin un lièvre balance des tasses sur une cible. La femme m'invite à m'asseoir, me sourit et me sers du thé. « Merci ! Mais où sommes-nous ? ». « Aux pays des merveilles pardi ! Là où tous les rêves et les cauchemars deviennent réalités ». Elle se tait et continue à boire son thé accompagné de ses personnages plus bizarres les uns que les autres.

made by ℬlue ℐⅴy


Dernière édition par Nevada le Lun 27 Mai - 21:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-stupid-life.forums-actifs.com
Nevada
J'ai posté : 532 hiboux, et me suis inscrit le : 22/04/2012

Ma Carte de Chocogrenouille
épouvantar:
patronus:

MessageSujet: Re: The world of appearances  Dim 26 Mai - 11:31


The World of Appearances


Soixante ans plus tard

Croyez le ou non, Wonderland est devenue une véritable maison pour moi. J'y retournais souvent quand je trouvais le terrier du lapin où justement quand il venait me chercher. C'était le lien qui me reliait à ce monde. Et puis elle était devenue mon amie. Je me suis rapidement rendu compte en restant avec le Chapelier, la reine coeur, la duchesse avec qui j'avais pris le thé, le lièvre de mars totalement fou, les deux nains, le loir qui finalement n'était pas si méchant et le chat au grand sourire, que tous ces protagonistes me voulaient juste pour eux. Ainsi j'avais à peine dix-sept ans que le lièvre de mars qui pouvait prendre une forme humaine comme les autres animaux, tenta de me séduire et de m'enfermer dans sa grande tour d'astronomie pour faire on ne sait quoi. Je me fis enlever par le chapelier qui me mit une robe noire magnifique, mais qui ne me laissait pas partir de son manoir. La reine de coeur voulut me faire nettoyer tout son palais et repeindre les fleurs blanches en rouge. Heureusement le lapin arrivait toujours au bon moment pour me sortir des pires situation. Mais maintenant que j'ai 71 ans je ne peux pas retourner là-bas même si je retrouve ma jeunesse parmi eux et que même avec mes cheveux blancs je reste tout de même attirante pour eux. En fait j'ai décidé de rester vivre là-bas et après en avoir parlé avec la reine blanche qui vit reculer de tout, qui semble plus veille que moi, nous en avons conclu que je pourrais prendre sa place. Il est vrai qu'elle ne tardera à mourir. Je m'en vais donc à nouveau vers le terrier du lapin. Mais qu'est-ce que j'entends ? Des pas de courses. Je me retourne pensant que c'est le lapin blanc, mais ce n'est que ma petite fille, Rose, à peine âgée de 14 ans, qui me suit et saute dans mes bras. « Grand-mère ! Où vas-tu ? » Je l'observe avec ses petites couettes. « Je vais dans un monde où tu pourras peut-être me suivre un jour. » Elle me regarde incrédule. Je la repose par terre et la jeune fille rousse me fait signe de la suivre. La reine blanche est morte. Alors, je la suis comme une vieille amie et je saute dans le trou. Et là j'entends comme un son déchirant la nuit : « Grand-mère ! Alice je veux venir avec toi ! ».

Au même moment dans un autre monde proche

« Qu'est-ce que j'entends ? » fit le cavalier qui courait vers le palais grisâtre au loin. Il s'arrête et là une petite fille de 14 ans tombe dans un feuillage pas loin. « Mince ! Qu'est-ce que c'est encore ? ». il coure vers le buisson et en ressort la fillette toute déboussolée qui tente de se débattre et lui frappe à l'entre jambe. Mais son armure le protège tandis que la petite fille secoue sa main de douleur. « Mais mais arrête-toi petite ! », « Je ne suis pas petite ! J'ai 14 ans ! » Il sourit. « Tu es plus jeune et plus petite que moi ... petite. ». Elle s'énerve à nouveau et le cavalier éclate de rire. Il la prend par la taille sans problème et la met sur la croupe de son cheval. Il reprend alors sa course et arrive au château qui paraissait gris, mais tout simplement remplis de plante à trèfles noirs. Il rentre sans problème avec son cheval, dans le couloir et arrive dans le hall. Il pose la fillette par terre et observe le roi et la reine qui se tiennent là. La reine voilée ne dis rien. Le roi lui par contre demande au cavalier qui est cette fille. « Une fillette de 14 ans ». Le roi portant une couronne de trèfle se met au niveau de l'adolescente et lui demande qui elle est. Elle voudrait ne pas répondre, mais quelque chose l'en empêche. « Je m'appelle Rose, j'ai 14 ans et j'ai voulu suivre ma grand-mère qui tombait dans un terrier de lapin. », « Un terrier ? Encore une du monde d'à côté. ». Il se dirigea vers un grand miroir et dis quelque chose d'incompréhensible. Soudain apparut jeune femme aux cheveux roux. « Quoi encore ? ». Le roi soupira : « Tu as malfait ton travail. J'ai une dénommé Rose a voulu passer par le terrier. », « Mais quelle idiote. » La fillette s'écria alors « Mais je ne vous permets pas ! Où est ma grand-mère ? C'est vous qui me l'avez enlevé ? ». La jeune rousse sembla vexée, mais ne fit pas attention aux remarques sanglantes de l'adolescente. « Bon ramène la moi ! » dit-elle en se tournant vers le roi. Il n'eut pas le temps de répondre que la reine de trèfle se leva et observa le miroir : « Tu connais mes demandes ? Sinon nous la gardons. Elle fera une magnifique tour quand l'autre sera morte. »La fille aux oreilles de lapin semblait gênée. La reine enleva alors son voile laissant apparaître un visage beau comme le marbre et sans imperfection. La lapine ne put résister : « Bien j'accepte ». Le cavalier eu un sourire et la fillette se tourna vers lui pour lui foutre un coup de pied sur le tibias. « Tu vas me le payer petite ! » L'adolescente commença à courir. « Rattrapez là ! » Hurla la reine. Bien évidemment des gardes la rattrapèrent. Soudain la porte s'ouvrit dans un grand fracas et une reine sexy à faire tourner les têtes apparut dans l'encadrement. « Tu n'allais quand même pas faire un pacte avec la lapine sans m'en faire profiter, soeurette ? » La reine de trèfle soupira, regarda le miroir et montrant du doigt la fillette puis la reine à la couronne de verre « La fillette contre notre libre passage ! Je sais que tu en es capable ». La lapine regarda autour d'elle, cherchant sûrement une échappatoire. Elle disparut du miroir et apparut devant la reine de trèfle et entre la reine de carreau. « Nous avons un marché ! Signer ici ! » Elle sortit une plume orange et la tendit aux deux reines. Celles-ci signèrent le contrat après une rapide lecture. « Bien ! écartez vous ! ». La lapine ferma les yeux et fit sortir d'elle une boule de cristal qui flottait dans l'air. Elle la coupa en deux et les fit voler à travers le château de trèfle. L'autre s'en alla vers la grande porte vers le château de verre à l'autre bout du pays. « Maintenant ! Donnes moi la fillette ! Sinon elle ne pourra plus repartir d'ici. » La reine de trèfle fit un geste de la main et le garde lâchèrent l'adolescente qui protesta quand la lapine lui tendis la main. « Ah ta grand-mère aussi était comme ça ! ». Elle la prit par la taille et disparut à nouveau.

Près de Londres, 1935

Depuis une dizaine d'année, Wonderland a changé. Les pièces du jeu d'échec ont fait surface, perturbant le quotidien paisible des Wonderlandien qui ont été obligés d'agrandir leur terre pour pouvoir accueillir les Checkiens. De nouvelles villes se sont créées maintenant. Les tours, pions, cavaliers, sont obligés de partir de leur tête totalement désolées et grâce aux pouvoirs de la lapine, les reines et roi on put déplacés leur palais dans le monde de Wonderland. Alors que les bâtiments se faisaient rare aux pays des merveilles, on ne sait plus où donné de la tête et la reine blanche se doit de créer des forêts pour éviter d'éventuellement guerre entre la reine de coeur et la reine de carreau. Et pourtant cela n'empêche pas certains de se détester. Mais ces querelles ne seraient pas ce qu'elles sont sans le jeu. Oui le jeu qui fait que tous les deux cents ans environ, les personnages doivent être changés s'ils ne sont pas « tués » par quelqu'un d'autre avant. Le lapin veille tout de même aux guerres qui font des ravages parmi les sans-visages. Qui est le maître du jeu ? Qui choisit de rajouter des pièges dans ce jeu d'échec déjà bien avancés ? Pourquoi les pièces d'échecs prennent-elles partis dans une guerre qui ne les concernent pas où très peu ? Et pourquoi le lapin tente toujours de ramener des hommes de notre monde à Wonderland ? Rose reviendra-t-elle ? Quoi qu'il en soit n'oubliez pas : Il était une fois, un monde merveilleux remplis de personnages mystérieux et où toutes vos rêves et vos cauchemars deviennent réalité.
made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: The world of appearances  
Revenir en haut Aller en bas
 
The world of appearances
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy stupid Life : nevada Graphisme :: Administration :: Autre-
Sauter vers: